0 4 minutes 9 mois

Le style moderne est devenu la philosophie de conception dominante ces dernières années, et il peut être utilisé pour créer beaucoup de choses différentes : maisons, meubles, décoration, etc. Ses principaux composants sont les couleurs neutres et les lignes épurées. C’est un excellent choix pour ceux qui veulent vivre dans un environnement minimaliste sans sacrifier leurs goûts personnels. Il fonctionne également bien avec d’autres styles, en particulier l’Art Déco.

L’architecture moderne a été initialement conçue pour aider à résoudre un problème pratique : un boom démographique soudain qui a provoqué une demande sans précédent de nouveaux bureaux, usines et logements. Les concepteurs modernes ont essayé de répondre à cette demande en utilisant des pièces et des matériaux standardisés qui pouvaient être facilement fabriqués et produits en série, afin de maintenir les coûts bas. Ils ont également cherché à éliminer l’ornementation au profit de caractéristiques plus fonctionnelles, promouvant l’idée que «la forme suit la fonction».

Mais ce minimalisme avait quelques inconvénients. De nombreux architectes ont trouvé difficile de créer des bâtiments à la fois utilitaires et beaux, et ils ont commencé à remettre en question l’idée que le modernisme devait être réduit à l’essentiel. De plus, le modernisme n’a pas toujours bien fonctionné dans tous les climats et environnements, et l’utilisation de lignes droites a parfois conduit à des déséquilibres involontaires.

En conséquence, les architectes ont recommencé à expérimenter davantage d’éléments décoratifs. Ces ornements comprenaient souvent des formes géométriques, des formes courbes et un mélange de couleurs et de textures pour ajouter de l’intérêt et de la complexité visuelle à leurs conceptions.

Ces éléments décoratifs renvoient souvent aux origines du modernisme, certains architectes adoptant De Stijl et d’autres cherchant à équilibrer les lignes verticales et horizontales opposées. Mais ils n’étaient pas autorisés à dépasser complètement le bâtiment, et cette combinaison d’ancien et de nouveau a contribué à rendre les bâtiments de style moderne plus polyvalents.

Afin de répondre aux exigences d’accessibilité, un indicateur de mise au point doit être clairement visible et distinct de la zone environnante. Le moyen le plus simple de s’en assurer consiste à utiliser une couleur unie, qui satisfera à l’exigence de rapport de contraste d’au moins 3:1. Mais cela peut ne pas être faisable dans certains cas, par exemple lorsque la zone de contraste est un dégradé ou une image qui change avec le temps. C’est à ce moment-là que nous devons faire preuve de créativité et trouver une solution qui réponde à l’exigence de rapport de contraste et qui ait du sens pour notre conception.

Une option consiste à utiliser un indicateur de mise au point à motifs, comme le bleu ci-dessous, qui utilise un motif répété pour obtenir un contraste suffisant sur un fond sombre. L’avantage de cette approche est qu’elle ne dépend pas de la couleur exacte de l’arrière-plan et qu’elle peut fonctionner dans tous les environnements, même ceux à faible contraste ou à fort éblouissement. Ce type d’indicateur de focus à motifs peut être utile lorsque vous devez afficher plusieurs liens empilés dans un menu déroulant, par exemple. L’indicateur à motifs sera plus visible que les liens individuels dans le menu, ce qui vous permettra de voir plus facilement quand vous devez basculer entre eux. Une autre alternative consiste à utiliser un deuxième contour avec une couleur différente pour fournir ce contraste supplémentaire.